Diaporama sur les succès des SMM

Les MMS réussissent contre le SIDA/VIH !

Le médecin Dr. Klaus Schustereder a été le premier à mener une étude sur l’effet du dioxyde de chlore sur les patients atteints du VIH/SIDA, en coopération avec les autorités sanitaires de la République centrafricaine.

Le Dr Klaus Schustereder prend ses distances par rapport aux nombreuses promesses de salut faites par M. Humble, mais reconnaît l’effet thérapeutique du dioxyde de chlore dans le traitement du VIH/SIDA. Il plaide pour un essai clinique complet en collaboration avec les agences gouvernementales afin de mieux comprendre le potentiel du dioxyde de chlore pour traiter les maladies épidémiologiques.  En outre, le Dr. med. Schustereder exige des études pharmacologiques pour comprendre le mode d’action du dioxyde de chlore. Dans cette interview, le Dr Schustereder explique pourquoi l’Afrique a besoin d’approches thérapeutiques qui répondent aux critères suivants : Efficacité, non-toxicité, rentabilité et intégrabilité culturelle. Selon Schustereder, le dioxyde de chlore répond à ces critères et voit donc une chance potentielle d’aider de nombreuses personnes dans le Tiers Monde. 

Note: Jim Humble a peut-être adopté une approche d’amateur, mais elle était très pragmatique et finalement efficace. En attendant, de nombreux médecins, praticiens des médecines douces et vétérinaires sont convaincus et sont d’accord.

https://www.youtube.com/watch?v=iQBJQ2NDnrA

(Source : nextworld.tv, à contre-courant)

Scroll to Top