5.4 Conseil MMS n° 4 : les biofilms dans la salle de bains, les toilettes et la cuisine

Nous avons l’idée que les bactéries nagent individuellement et se multiplient. En fait, les bactéries vivent souvent en colonies et forment une couche de boue protectrice (biofilm) autour de leur colonie. Cela rend la bactérie résistante et protégée contre des conditions limites extrêmement défavorables, telles que la valeur du pH de l’environnement. Ce biofilm les protège également à l’extérieur contre d’autres menaces telles que de nombreux biocides ou antibiotiques et offre les meilleures conditions de vie pour la croissance des bactéries à l’intérieur. Dans les cuisines et les salles de bains, ces biofilms se présentent, par exemple, sous la forme de stries rougeâtres ou noires sur ou dans les joints de carrelage. Ces biofilms se forment également dans les réservoirs d’eau, les filtres à eau, les tuyaux, l’égouttoir du réfrigérateur ou, par exemple, sur l’éponge de cuisine toujours humide. Le dioxyde de chlore a une propriété très particulière par rapport à de nombreux autres biocides :

Le dioxyde de chlore peut pénétrer très rapidement dans les biofilms et les dissoudre complètement.

Les bactéries sont alors sans défense contre le dioxyde de chlore et sont complètement détruites. Cet effet est utilisé dans les brasseries et les usines de transformation du lait, par exemple. Là, les tuyaux et les conteneurs sont régulièrement rincés au dioxyde de chlore et donc désinfectés.

De même, les germes pathogènes présents dans le corps des humains et des animaux forment également des biofilms pour protéger leurs colonies. Cette propriété du dioxyde de chlore, en plus de son fort pouvoir oxydant, explique peut-être son effet désinfectant rapide et complet dans l’organisme. Avec les antibiotiques, il faudrait utiliser des doses de plus en plus élevées pour traverser ce biofilm et ensuite lutter avec l’adaptabilité des bactéries pour développer une résistance par mutation. Heureusement, le dioxyde de chlore n’a pas ces problèmes.

Instructions :

Il suffit de préparer un vaporisateur MMS/CDS selon l’embout n°3 du MMS et de vaporiser le biofilm plusieurs fois toutes les 10 minutes et de le laisser agir jusqu’à ce qu’il puisse être rincé sans plus attendre.

Retour haut de page