3.4 Protocole pour les chevaux

Steffi aime utiliser le CDS sur les chevaux elle-même. Elle commence avec 4 ml par dose et peut ensuite passer à 10-20 ml selon la taille du cheval. Le MMS classique devrait être réduit de 5 à un maximum. 20 à 30 gouttes peuvent être augmentées. A partir de la plus petite quantité (4 ml de CDS et 5 gouttes de MMS), veuillez travailler avec au moins 250 ml d’eau et si possible laisser boire un peu de jus de pomme maison à la toute fin. Avec le MMS, il est utile de toujours ajouter 1 à 2 gouttes de DMSO aux doses les plus élevées. Cela peut empêcher la formation de chlorates (voir chapitre DMSO). Là encore, la question n’est pas tant de savoir à quelle hauteur augmenter, mais à quelle fréquence et pendant combien de temps nous donnons du MMS ou du CDS et quel autre bien peut être fait pour l’animal. Comme les chevaux ne peuvent pas vomir, nous ne devrions même pas risquer d’atteindre un seuil de nausée ici. D’après ses propres expériences et les rapports de son groupe d’animaux MMS sur Facebook, elle peut dire que des maladies graves telles que le cancer du sabot, la fourbure et ses conséquences, les maladies métaboliques, les allergies, les maladies infectieuses, etc. pourraient être guéries avec beaucoup de succès grâce à la procédure déjà mentionnée ici (donner 3 semaines, 2 à 3 fois par jour, puis faire une pause de 2 à 3 semaines et donner à nouveau 3 semaines, en commençant à nouveau par la plus petite quantité). Un cheval qu’elle a traité pour la maladie de Lyme n’a reçu du MMS que pendant une semaine. Toujours augmenté de 5 à 20 gouttes. Après les doses de MMS, on a pu constater de nettes améliorations.

Bien que Steffi soit une grande fan du MMS, elle ne traite jamais de manière isolée avec un seul remède ou une seule méthode, mais toujours de manière holistique. C’est la seule façon de s’assurer que non seulement les symptômes évidents s’atténuent, mais aussi que les causes réelles sont trouvées et résolues.

Retour haut de page