2.3 MMS pour l'épuisement professionnel et la dépression

Lorsque les soi-disant femmes des décombres sont rentrées à la maison après la Seconde Guerre mondiale, la maison avait souvent été bombardée, le mari était tombé et le fils avait disparu. En plus de toute cette souffrance mentale, il n’y avait rien à manger. Pourtant, peu de ces femmes souffraient de troubles mentaux. Les humains, de par leur nature même, peuvent en prendre plein la vue. Aujourd’hui, il suffit de regarder un peu les contemporains et ils souffrent immédiatement de “burn-out”, de dépression ou d’autres problèmes mentaux. Ce n’est pas nécessairement parce que les gens d’aujourd’hui sont moins résistants, ils sont simplement empoisonnés. Surtout si, en plus de l’intoxication aux métaux lourds, les intestins sont également endommagés, par exemple en raison d’un déséquilibre ou d’un syndrome de fuite intestinale. J’ai remarqué sur mon propre corps qu’à l’époque d’un intestin très endommagé et donc sensible, mon psychisme était également très sensible et à la peau fine. Avec l’amélioration de la situation dans l’intestin, ma psyché s’est également renforcée à nouveau. En outre, il faut toujours s’attendre à une charge parasitaire dans ce domaine. Ici aussi, on m’a signalé des cas où, après une cure de MMS/CDS-1000, de petits parasites ont quitté le corps et où une nette amélioration s’est produite. Mais là aussi, le MMS/CDS ne doit être utilisé qu’en relation avec une décharge de métaux lourds et une construction de la flore intestinale. Le MMS semble également avoir un effet nettement amélioré sur les troubles bipolaires.

Les faits :

– DVD, Le dossier de l’aluminium

– Livre “Désintoxiquer au lieu d’empoisonner” Uwe Karstädt

– Livre “Le poison dans notre cerveau” Dr. med. Dietrich Klinghardt

Retour haut de page