1.9.10 CDI - Injections de dioxyde de chlore IM/IV

Le CDI (injection de dioxyde de chlore) est destiné à l’injection intramusculaire ou intraveineuse d’une solution de dioxyde de chlore. Le Dr Andreas Kalcker introduit le dioxyde de chlore gazeux dans l’eau de mer diluée. Il est donc au pH neutre et a également la même teneur en sel que le sang. De plus, l’eau de mer froide et finement filtrée semble avoir un effet très revigorant et accélérateur des processus de guérison, comme l’a présenté Francisco Coll, directeur des Laboratoires Quinton International Alicante, lors du Congrès Spirit of Health 2014. Pour les mammifères jusqu’à 80 kg de poids vif, il est recommandé d’utiliser 2 à 5 ml de CDI 3 000 ppm au 1:5 avec de l’eau de mer ou du sérum physiologique pour les applications intraveineuses ou intramusculaires.

Le Dr Hartmut Fischer, en revanche, active les gouttes de MMS dans une seringue verticale (aiguille dirigée vers le haut) et ne laisse ainsi que le dioxyde de chlore gazeux faire des bulles dans un sachet de perfusion prêt à l’emploi contenant une solution saline à 0,9 % et obtient ainsi également une solution de dioxyde de chlore au pH neutre adaptée à la teneur en sel de l’homme. Attention cette solution ainsi obtenue n’est généralement pas utilisée pure. Si l’on veut préparer pour une administration IV ou IM à partir d’une telle solution de dioxyde de chlore prête à l’emploi avec une seringue, le Dr Fischer recommande l’insertion d’un nanofiltre avec une taille de pores de 245 nm. Cela permet de filtrer les substances pyrogènes (telles que la poussière et les particules en suspension dans l’air) qui pourraient provoquer de la fièvre et d’autres irritations du corps. Le contenu de la seringue est ensuite injecté dans une nouvelle poche de perfusion saline. Cette solution diluée peut ensuite être administrée par voie intraveineuse, ou une seringue peut être prélevée dans ce sac pour être administrée par voie intraveineuse ou sous-cutanée. J’ai moi-même reçu une telle perfusion de CDI par voie intraveineuse sans aucun effet secondaire notable.

ATTENTION :

Les perfusions avec des solutions de dioxyde de chlore sont réservées aux médecins, aux praticiens de médecine douce et au personnel médical autrement formé. Ils doivent toujours être faits sous surveillance ! Les domaines d’application exacts et les avantages et inconvénients d’un tel traitement au dioxyde de chlore chez l’homme n’ont pas été suffisamment étudiés pour pouvoir faire des déclarations fiables.

En tout cas, la perfusion de CDS (sous la supervision du Dr Hartmut Fischer) ne m’a pas fait de mal et les veaux avec le Dr Andreas Kalcker (livre “CDS/MMS Heilung ist möglich”) n’ont pas non plus fait de mal. Au contraire, l’éleveur a pu économiser d’énormes coûts pour les vaccinations et les antibiotiques de ses animaux et a pu élever des animaux plus sains jusqu’à l’abattage.

Retour haut de page