1.6.1 Premier stade de développement : le SMM classique

Les produits à base de dioxyde de chlore sont légalement approuvés pour la désinfection de l’eau potable sous certaines conditions et sont légalement disponibles sur le marché. Le dioxyde de chlore est un gaz plus lourd que l’air et qui s’échappe rapidement. Il ne peut donc pas être stocké longtemps et est souvent produit par une réaction chimique peu avant son utilisation. Cela nécessite une solution de chlorite de sodium NaClO2 et un acide activateur. Jim Humble a d’abord pris du jus de citron pour cela. Ensuite, il a recommandé d’utiliser d’abord 10 % puis 50 % d’acide citrique avec différents rapports de mélange. D’autres fournisseurs ont également proposé du MMS avec de l’acide tartrique et de l’acide lactique comme activateurs. Cependant, une telle recommandation n’a jamais été émise par le groupe Jim Humble jusqu’à présent et n’est donc pas soutenue ici ! Après de longs essais et erreurs et les expériences positives de Kerri Rivera sur la tolérance bien meilleure avec les enfants autistes particulièrement sensibles, il y a maintenant une nouvelle recommandation actuelle. Dans ce cas, seul un acide chlorhydrique à 4-5 % est recommandé comme activateur, car c’est le seul acide inorganique (sans molécule de résidu de carbone) qui est légalement autorisé pour le traitement de l’eau potable.

A partir de février 2013, Jim Humble ne recommande que la formule de PMO suivante :

une solution de chlorite de sodium à 25 % (NaClO2) et

4-5% d’acide chlorhydrique (HCl) sous forme d’activator

le rapport de mélange est toujours de 1:1

le temps d’activation est toujours de 45 secondes

Ne vous inquiétez pas, vous n’avez pas à vous débarrasser de votre appareil MMS actuel. Le dioxyde de chlore est du dioxyde de chlore et il fonctionne. Mais vous devriez vous assurer que dans les futurs marchés publics, nous utilisons tous la même formule. De cette façon, nous avons des protocoles d’application reproductibles et les mêmes concentrations de dioxyde de chlore et les nombreuses distinctions de cas et les questions des utilisateurs, comment faire avec cet ensemble et comment avec celui-là, peuvent finalement être éliminées.

Activation et dosage

Les dosages pour le MMS sont donnés dans tous les livres et protocoles d’application en nombre de “gouttes activées”, mais une “goutte activée” consiste en fait en deux gouttes, une goutte de chlorite de sodium et une goutte d’acide activateur.

Activation par défaut du MMS :

  1. Prenez un verre sec et propre (céramique oui, mais pas de métal)
  2. Déposez par exemple 3 gouttes de solution de chlorite de sodium (25 % NaClO2) dans le verre.
  3. Laissez tomber la même quantité d’acide chlorhydrique activateur (4 à 5 % de HCl) dans le verre.
  4. Tenez le verre à un angle tel que les gouttes se rencontrent et réagissent les unes avec les autres
  5. Attendez environ 45 secondes que le mélange devienne jaune-brun et sente comme une piscine intérieure.
  6. Remplissez le verre avec la quantité d’eau souhaitée (environ 150-250 ml).
  7. Utilisez cette solution immédiatement, car le dioxyde de chlore gazeux veut s’échapper

Attention : Veuillez ne pas vous approcher du verre avec votre nez et essayer d’éviter d’inhaler les gaz libérés.

Si l’eau est déjà dans le verre, aucune réaction chimique n’a lieu. Peu importe dans lequel des deux composants vous goutterez en premier. La quantité d’eau que vous utilisez dépend de vous. Si vous l’aimez fortement dilué, vous devez boire plus de liquide. Si vous ne pouvez pas boire autant de liquide, le goût sera plus fort. Il est important que la quantité de dioxyde de chlore prélevée soit toujours la même.

Contexte

Le chlore pur

Cette réaction produit non seulement du dioxyde de chlore, mais aussi toujours une petite quantité de chlore pur. Le chlore pur, en revanche, est très réactif et des quantités infimes de chlorates toxiques peuvent être formées. Ce “micro-empoisonnement” pourrait être une autre raison de l’apparition précoce de nausées chez les personnes sensibles.

Fortement acide

Contrairement aux déclarations précédentes dans les livres de MMS concernés, l’acide activateur n’est pas consommé dans la production de dioxyde de chlore. Il ne reste donc pas d'”acide résiduel”, mais l’acidité totale, c’est-à-dire la solution préparée, est très acide au pH (2,5-3). Les personnes atteintes de maladies chroniques sont souvent fortement suracidifiées et tolèrent entre autres choses pour cette raison le MMS classique moins bien. Les développements suivants, tels que CDS et CDSplus, sont très utiles à cet égard.

Retour haut de page